Manifestation de solidarité avec les peuples colonisés par la France

dimanche 10 février 2008
popularité : 4%

APPEL À MANIFESTER LE 16 FÉVRIER 2008 AU TROCADÉRO DE 14H À 17H

DANS LE CADRE DE LA SEMAINE ANTICOLONIALE (16 – 24 FÉVRIER 2008)

50EME ANNIVERSAIRE DE LA CONSTITUTION DE 1958, INSTITUANT LA DIVISION DES COLONIES DANS LA CONSTITUTION FRANÇAISE, MALGRE LES RESOLUTIONS DE L’ONU SUR L’INTANGIBILITE DES FRONTIERES D’AVANT LA COLONISATION.

ORIGINAIRES DES ANTILLES, DE GUYANE, DE KANAKIE, DE MAYOTTE, DE LA REUNION ET DE POLYNESIE, ANTICOLONIALISTES ET ANTI ESCLAVAGISTES FRANÇAIS, RASSEMBLONS-NOUS PLACE DU TROCADERO LE 16 FEVRIER A 14 H

Nous militants et organisations issues des peuples Kanaks, comoriens Polynésien, Guadeloupéens, Martiniquais, Guyanais, tant en vertu du droit nation al français qu’en référence à la résolution 1514 des Nations Unies et de la charte des droits civils et politiques des nations Unies de 1966, déclarons solennellement le caractère imprescriptible et inaliénable des droits suivants :

1. droit de mettre en œuvre, dans le cadre d’un statut officiel, le développement de nos langues et cultures. 2. droit de promouvoir et de maîtriser son développement économique et social. 3. droit à la reconnaissance comme peuple et nation. 4. droit à l’autodétermination. 5. droit à mettre en œuvre un processus de décolonisation.

Le colonialisme français est égal à ce qu’il a toujours été. Comme le disait Aimé Césaire dans son grand « discours sur le colonialisme » : entre colonisateur et colonisé, il n’y a de place que pour la corvée, l’intimidation, la pression, la police, l’impôt, le vol, le viol, les cultures obligatoires, le mépris, la souffrance, la suffisance, la muflerie, des élites décérébrées, des masses avilies »

En Kanakie, il emprisonne des militants syndicaux, après le massacre de la grotte d’Ouvéa, la répression syndicale et la criminalisation du mouvement social veut empêcher le peuple kanak de revendiquer la souveraineté nationale sur son sol. Dans l’Océan Indien, il déstabilise l’Etat comorien en voulant départementaliser l’île de Mayotte contrairement au droit international.

A la Réunion, le Chicunguya s’est développé parce que les autorités sanitaires de l’Etat ont laissé durant des mois l’île sans protection. En Guadeloupe et en Martinique, le scandale du Chlordécone engendre des maladies et une aggravation de la mortalité. En Polynésie le gouvernement français a tout fait pour déstabiliser le Président Oscar Témaru. En Guyane, il laisse l’orpaillage clandestin faire des ravages dans la forêt. Partout le chômage, l’assistanat, la misère dégrade les conditions de vie de nos peuples. Partout, le pillage des ressources par des multinationales casse notre économie et nos modes de vie.

La Constitution de 1958 a été une tromperie pour les peuples. Elle a permis la division en organisant la déstabilisation des Comores. Elle a refusé la reconnaissance à l’indépendance de la Polynésie et de la Kanakie ; elle a nié les droits à la décolonisation des peuples guyanais, guadeloupéens et martiniquais. Cinquante ans après cette Constitution, les conséquences de l’esclavage et de la colonisation sont là.

Nos peuples sont exploités, aliénés, asservis par l’Etat français. La crise morale, culturelle, sociale, économique est plus que jamais présente. En métropole, les immigrés des peuples colonisés par la France, qu’on nomme les « DOM TOM » comme s’il s’agissait d’une marchandise subissent les discriminations sociales, ethniques, politiques. Nous avons prouvé par le passé que nous pouvions relever la tête.

Le 23 mai 1998, nous étions des dizaines de milliers dans la rue au coude à coude pour que la France reconnaisse l’esclavage comme un crime contre l’humanité. Nous avons gagné cette bataille même si celle pour le droit à la réparation continue Rappelons nous les paroles de Frantz fanon dans « les damnés de la terre » : la grande nuit dans la quelle nous fûmes plongés, il nous faut la secouer et en sortir. Le jour nouveau qui se lève doit nous trouver fermes, avisés et résolus.

En dehors de notre combat quotidien pour notre émancipation politique, nous devons organiser la solidarité entre les colonisés. L’union est notre force. Droit à l’autodétermination, dignité et respect pour les peuples des dernières colonies françaises !

Merci de signer la pétition « contre l’occupation illégale de l’île comorienne de Mayotte » sur le site ci-contre : http://www.sos-comores.org http://www.anticolonial.org



Commentaires

Logo de Margaux
dimanche 22 septembre 2013 à 19h25 - par  Margaux

Agréable à étudier, avec un thème judicieux, tous mes respects au sujet de ce partage d’idées. Margaux rédactrice du website sur la meilleure banque 2013

Logo de Irina
mardi 19 mars 2013 à 12h18 - par  Irina

Votre écriture est une belle pièce en la matière : incontestablement ! Irina gérante du site : univ-voyance-gratuite .fr

Logo de rithamoore
mardi 4 janvier 2011 à 13h11 - par  rithamoore

I enjoxyed thx letter and helxe the assemblagexterate the multipurpose inforxmation.
tramadol online buy tramadol canada tramadol

mardi 19 février 2008 à 13h11

et oui....les Occitans, Bretons, Basques, Corses ...
Tous ensemble c’était pas une bonne idée ?
Pellet jean marc
Association
Entraide Occitano Touarègue

Site web : occitan touareg
Logo de Tom
mardi 19 février 2008 à 06h39 - par  Tom

C’est dommage que l’on ne parle plus du colonialisme intérieur, certes moins brutal que le colonialisme et pourtant niveleur au niveau culturel et antidémocratique puisque tout ce décide dans un seul endroit et les peuples n’ont pratiquement aucun pouvoir localement.
Ce colonialisme assimile des peuples qui n’avaient rien à voir avec la culture francilienne, je veux parler des basques, bretons, alsaciens, corses, les peuples d’Occitanie et autres flamands.

Tom

Logo de banbou
samedi 16 février 2008 à 19h01 - par  banbou

ce message est un vrai discours de petit rasciste européen franchement con

Site web : rascite
Logo de le blanc
samedi 16 février 2008 à 03h49 - par  le blanc

Je vie depuis 30 ans dans les colonies je suis blanc , marié à ma femme qui est native du pays .
Pas de probléme de race dans notre couple, nos enfants sont métis et l’amour est dans notre foyer.
Le colonaliste lui pas de mariage , pas d’enfants.
Je ne pense pas avoir été un maillon de la chaine du colonaliste .
Les Corses ,les Bretons, les Basques ,la Savoie ?
Vaste sujet, les éditeurs dans la poche .

vendredi 15 février 2008 à 19h42

les Comores ont l’indépendance , maintenant au travail.

lundi 11 février 2008 à 21h40

Peuples colonisés par la France, dites merci à cette dernière ! Vous avez appris à devenir des citoyens libres, alors qu’avant, vous n’étiez que les sujets de chefs ou roitelets. Vous vivez dans la sécurité, alors que les non-colonisés, ou indépendants crèvent de maladies, de faim, sou d’insécurité. C’est une manne, pour vous, d’être français, et d’auters vous envient (souvenez-vous d’Anjouan). De plus, si cela était si difficile d’être français, il n’y aurait pas tant de candidats à la citoyenneté française, et d’immigrés clandestins.
La vie a été trop facile pour vous, et je pense que juste pour voir, vous devriez tous aller faire un séjour de quelques mois au Libéria, au Surinam, ou dans un de ces pays pourris.
La gauche vous monte la tête à des fins purement stratégiques, et se sert de vous. Mais n’oubliez pas que les régimes les plus durs sont communistes, ous plus à gauche, encore.

lundi 11 février 2008 à 05h52

vous avez pas mal de dire que les francais n’ont jamais rien fait de bon pour toutes ces colonies.....ils vous ont pas developpees....ils vous ont que pilles ?.....le temps d’avant est revolue,quand tous les pays,les atolls ou iles quelconques se livraient une course a la colonisation peut etre avez vous u de la chanse que cela soit les Francais qui soient venues et non les Anglais ou Espagnol qui vous auraient tous extermines.....(regardez les arborigenes).....nous aussi on c’est fait envahir plusieurs fois dans notre histoire et heureusement car cela nous a permis de nous developper et nous enrichir sinon nous ne serions peu-etre encore que de simple barbare Gaulois ....et on n’a pas ete pleurer contre les Italiens pour qu’ils nous paient une dette pour tu les Gaulois qu’ils ont massacres......
on est maintenant un peuple pluri-etnique riche grace a toutes cette histoire qui nous lie tous ensembles .... on est le plus beau peuple de cette terre .....ckfr