Actualite de l’anticolonialisme et soutien à l’USTKE

lundi 18 février 2008
popularité : 6%

Dans le cadre de la deuxième semaine anticoloniale

Actualité de l’anticolonialisme français

Lundi 18 février à 19h,

au CICP 21ter, rue Voltaire 75011 Paris - M° Rue des Boulets

avec Jean-Jacques de FELICE, Serge DEPAQUIT, Giselle HALIMI...

Kanaky : Libération des syndicalistes de UTSKE !

Rassemblement mercredi 20 février de 12h à 14h face au Palais de Justice M° Cité

http://solidaritekanaky.org/

Centre d’études et d’initiatives de solidarité internationale

21ter, rue Voltaire 75011 Paris - 01 43 71 62 12 - www.cedetim.org



Documents joints

PDF - 147.3 ko
PDF - 147.3 ko

Commentaires

mardi 19 février 2008 à 20h25

Il serait interressant d’informer votre public sur l’affaire des syndicalistes de l’USTKE.
Qu’est ce que l’USTKE ?
Pourquoi les syndicalistes ont ils été arretés ?
La Nouvelle Calédonie(ou KANAKY pour certains) est elle vraiment un pays colonial, étant donné les transferts de compétence qui ont eu lieu.
En 2009 la NC sera de fait un pays associé à la FRANCE et ne dépendant d’elle que pour sa défense et pour 50% de son budget.
Un referendum pour l’independance aura lieu en 2014.
Dans ces conditions on peut se demander ce que recherche l’USTKE, en effet dans l’affaire qui nous concerne, elle demande la réintégration d’un employé dont elle a accépté le licenciment pour faute grave : vols répétés.
En fait l’USTKE cherche à augmenter son influence et à se faire des coups médiatiques pour devenir une force politique et prendre la place des partis independentistes.
Cela n’excuse en rien les syndicalistes qui ont détruit des biens publics et privés, agressé physiquement des êtres humains, tenté une prise d’otage sur le directeur de l’entreprise.
L’USTKE n’est pas un véritable syndicat et ne défend jamais l’interet du plus grand nombre mais celui de quelque uns de ses membres.