Remise du prix du « caniche du colonialisme » à Zine Ben Ali, président de Tunisie, le 22 février 2008 à Paris

mardi 4 mars 2008
popularité : 5%

Le vendredi 22 février, à Paris, le prix du « caniche du colonialisme » 2008 a été décerné au Président de Tunisie Zine Ben Ali, en son absence. Avaient été également nominés dans la même catégorie, aux côtés du président tunisien : Idriss Deby, Président du Tchad, et Laurent Gbagbo, président de Côte d’Ivoire. L’évènement a eu lieu lors du déjà traditionnel « banquet anticolonial » annuel, une importante cérémonie organisée dans le cadre de la « Semaine Anticoloniale », dans un restaurant chic de la capitale française.

L’heureux vainqueur du prix du « caniche du colonialisme », Zine Ben Ali, a été élu à une majorité qualifiée, devançant ainsi d’un score imposant ses deux rivaux malchanceux. A l’annonce de son nom, après comptage des voix, une clameur de forte approbation a parcouru toute la salle du banquet, telle une vague incompressible, qui valait plébiscite. Le jury était composé de cinquante-quatre représentants d’associations françaises et internationales partenaires de la Semaine Anticoloniale (liste complète sur www.anticolonial.org), parmi lesquelles de nombreuses personnalités. Le prix attribué à Zine Ben Ali a été motivé de la manière suivante : « allié du néo-colonialisme français et américain, il est le président d’un pays où des prisonniers politiques sont fréquemment torturés et des défenseurs des droits humains sont victimes de manœuvres d’intimidation et de harcèlement, où la loi anti-terroriste votée en 2003 est devenue l’occasion de procès inéquitables visant à renforcer sa dictature. »

Les autres récompensés de cette belle cérémonie furent : Veolia (Prix de l’entreprise coloniale), Banania (Prix de la publicité coloniale), James Watson (Prix de la personnalité colonialiste), Jean-Paul Alduy (Prix de l’élu local colonialiste). Le prix du « Casque d’Or colonial », clou de la cérémonie, a été décerné à Christian Estrosi, secrétaire d’Etat français chargé de l’Outre-Mer. De manière très attendue, enfin, un prix « spécial » a été attribué à Nicolas Sarkozy et G.W. Bush pour l’ensemble de leur œuvre coloniale. Nos félicitations bien entendu aux vainqueurs, avec nos remerciements appuyés pour le plaisir que nous ont procuré leurs nouveaux lauriers… Une fois les vivats de la fête et le confort des banquettes de moleskine oubliés, il ne nous reste plus hélas déjà qu’à nous souvenir et à balayer derrière. Consolons-nous : les nominations pour l’édition 2009 sont dès à présent ouvertes. Gageons cependant qu’il ne sera guère facile de concurrencer en prestige le palmarès 2008.



Commentaires

Logo de siomangcouvma1980
jeudi 22 août 2013 à 17h34 - par  siomangcouvma1980

In the air put emphasize fiber aim industry, constitution glad eye clothes is regular to view with horror utterly banderole together with truly repugnance advertisement purchase possibility categories which inlcudes hither http://hostingelite.pl

Logo de putingwelmo1981
dimanche 23 juin 2013 à 05h29 - par  putingwelmo1981

Point out what tools you have and what kind of services you offer you. Fortunately, this fantasy was damaged just before it could poison the markets.
reklama online Łódź