Le journaliste marocain Rachid Niny reste en prison

vendredi 26 août 2011
par  Kamel
popularité : 2%

Pour la troisième fois, Rachid Niny, le directeur du journal le plus lu au Maroc, Al Massae, s’est vu refuser sa demande de mise en liberté provisoire. Le journaliste a été arrêté en avril 2011, puis condamné à un an de prison ferme pour « désinformation » en juin. Depuis, il a fait appel. Mais son procès a été une nouvelle fois reporté au 15 septembre. Troisième demande, troisième refus : Rachid Niny restera en prison. Visiblement, le Parquet marocain ne veut pas libérer le journaliste sous caution. Pourquoi un tel acharnement ? C’est la question que posent les avocats du directeur du journal Al Massae.

En juin 2011, Rachid Niny a été reconnu coupable de désinformation. L’Etat lui reproche d’avoir publié de fausses informations sur de hauts gradés des services de sécurité. Pendant plusieurs mois, Rachid Niny aurait enchaîné la publication de soi-disant révélations sur la Direction de la surveillance du territoire (DST), le contre-espionnage marocain. Il a également appelé dans ses articles à ce que ces services soient contrôlés par le Parlement.

Aujourd’hui, la Justice, visiblement lui demande des comptes ; mais les associations de défense des droits de l’homme rappellent que le journaliste est poursuivi au titre du Code pénal, plutôt que celui du Code de la presse, alors que c’est le texte qui s’applique aux délits journalistiques. En enfin, que quelle que soit la teneur de ses écrits, rien ne justifie que la liberté provisoire soit refusée à un journaliste.



Commentaires