Architectures de la décolonisation_Hospitalités (TRAM) : projection de films

lundi 31 octobre 2011
popularité : 7%

Le projet que Marion von Osten, artiste et commissaire allemande, mène en Île-de-France, est la suite de son projet In the Desert of Modernity. Colonial Planning and After (Haus der Kulturen der Welt, Berlin, 2008  ; Abattoirs de Casablanca, 2009) sur Casablanca et le laboratoire colonial que le développement du logement social y a représenté pour l’Europe. La thèse principale de la poursuite de ce projet est que la décolonisation a profondément affecté la structure épistémologique de la pensée ainsi que les pratiques artistiques, traçant le chemin vers le post-modernisme. Il s’agit d’aborder des sujets tels que le cinéma non-aligné, le féminisme, la décolonisation, la pensée post-moderne et la rupture dans les mouvements sociaux à travers la décolonisation. Marion von Osten travaille en collaboration étroite avec des chercheurs/euses de différentes universités et instituts, activistes et artistes d’Île-de-France.

Les chercheurs/euses impliqué/e/s se réunissent lors d’un premier séminaire le 5 novembre 2011 pour discuter de leurs recherches en cours et les partager lors de programmes de films et de conférences (voir la rubrique "Rendez-vous"). Fin 2012, une exposition et une publication réuniront les axes de recherche abordés.

En collaboration avec l’EHESS (École des hautes études en sciences sociales), Paris et l’INHA (Institut national de l’Histoire de l’art), Paris.




Commentaires