COMMUNIQUE D’AFRICA HUMAN VOICE INTERNATIONAL

lundi 28 novembre 2011
popularité : 4%

*MESSAGE A LA PRESSE ET AUX ONG DE FRANCE

Madame, Monsieur,

A la veille de toutes les échéances électorales, surtout des élections présidentielles en France, à chaque fois les vieux démons de l’immigration résurgissent, surtout quand la crise économique et financière ébranle le monde. Mais en France, plus qu’ailleurs, la question de l’immigration occupe toujours l’activité et l’actualité gouvernementales, allant jusqu’à emprunter les thèses de l’extrême-droite. Il est donc clair que la droite française ne peut gagner les élections sans brandir l’épouvantail de l’immigration et l’aide des immigrés. A croire qu’ailleurs et à travers le monde il n’y aurait pas d’immigrés français !

- Et si tous les pays du monde se mettaient d’accord pour expulser tous les ressortissants français vivant sur leur territoire (Asie, Amériques, Océanie, Moyen et Proche Orient, etc.), que se passerait-il ?
- Et si, en France, tous les immigrés partaient, quittaient la France, que se passerait-il ?

Il y a quelques années, la chaîne de télévision FRANCE 3 (FR3) avait diffusé un documentaire sous l’intitulé : *"Et si tous les immigrés partaient ?"*.

Nous ne nous souvenons plus de l’année à laquelle ce documentaire a été diffusé, mais nous savons qu’il existe et qu’il doit encore être dans les archives de cette Chaîne de Télévision. En cette période pré-électorale où la Droite française fait monter la surenchère et ne se prive pas de taper sur les immigrés (Cf. : la dernière livraison du Ministre Claude Guéant), il serait bon de retrouver ce documentaire et de le reprogrammer pour "instruire" le peuple français.

Parce qu’il en est ainsi, pourquoi la Droite française, puisqu’elle est au pouvoir et a le pouvoir, ne fait-elle pas imprimer un Timbre-poste, des tracts ou sur des Tee-shirts sur lesquels serait écrite la mention suivante  : *"SAUVONS LA RACE"*, comme sous la IIIème République ?

Madame, Monsieur, pouvez-vous aider à retrouver ce documentaire sur l’immigration et le faire rediffuser ?

Voilà un Etat qui vit du pillage de l’Afrique depuis des siècles, installe des dictateurs sanguinaires, soutient, protège et couvre des criminels impénitents dans ses CFA et vit aussi des "mallettes" et des "valises" (Cf. dernières révélations de M. Bourgi et ce n’est pas un scoop), organise des guerres dans ses CFA, soit pour y installer un béni-oui-oui, soit pour y éjecter un récalcitrant pour le remplacer par un "baudet" (cf. Côte d’Ivoire) ; un Etat expert en barbarie séculaire et qui se sert de la présence sur son territoire des femmes, hommes et enfants qui, pour la majorité, ont fui les pays où cette même France a provoqué des guerres que nul ne voulait (cf. cas du Congo-Brazzaville), dans l’espoir de grapiller quelques voix des élécteurs du Front National. Ce pays qui va jusqu’à faire falsifier les résultats électoraux (cf. cas récent du Gabon), etc. Les exemples sont très nombreux.

Lire les livres du Pr. Jean-Pierre Makouta-Mboukou, *Les derniers massacres du Congo-Brazzaville*, chez L’Harmattan et de Jean-Claude Mayima-Mbemba, *La violence politique au Congo-Brazzaville*, également chez L’Harmattan, pour comprendre une partie de l’action de la politique africaine de la France.

Citoyens du Monde, réagissez ! La France n’a pas d’émigrés, elle n’a pas de ressortissants vivant à travers le monde. Les émigrés français ne sont pas des immigrés dans les pays où ils vivent, ce sont des "expatriés".

En France, l’immigré est un paillasson.

Cordialement

AHVI




Commentaires

Logo de Auda Louis
jeudi 8 décembre 2011 à 15h41 - par  Auda Louis

Sachez que je suis Français et que je supporte mal l’envahissement de mon Pays par les étrangers !
Qu’on aide selon nos moyens certains,je suis d’accord,mais être obligé de subir les agressions des autres, NON !
Je pense que vous aurez compris,j’étais dans le BTP et j’ai eu sous mes ordres des Algériens et autres,il y en a eu des biens mais maintenant ça dépasse la mesure.
On trouve trop de haine anti Française chez beaucoup de ces gens,et je le regrette.