Comme anticolonialistes, défendons Roger Winterhalter !

jeudi 20 décembre 2012
popularité : 4%

JPEG - 7.5 ko

Solidarité avec Roger Winterhalter Roger Winterhalter, rappelé lors de la guerre d’Algérie à publié « Si c’était à refaire…une fraternité plus forte que la guerre d’Algérie », texte dans lequel il révèle avoir aidé en Algérie comme rappelé le FLN. Son témoignage a suscité des calomnies et même des menaces de mort à son encontre. Un général et des anciens combattants demandent aux autorités de lui retirer sa carte d’ancien combattant, Roger Winterhalter « ayant trahi son pays ». Parti à 20 ans en 1960 comme soldat en Algérie pour « rétablir l’ordre », il y a trouvé le désordre du système colonial : mépris total des autochtones, l’armée française, aux ordres des politiques, ne respectait en aucune façon les droits de l’Homme. Son père lui avait transmis les valeurs de la Résistance, il a fait son choix en conscience. Roger Winterhalter est président de la Maison de la Citoyenneté Mondiale à Mulhouse et a été maire de Lutterbach pendant 24 ans.

Site pour signer l’appel http://www.avaaz.org/fr/petition/So... Appel pour défendre Roger Winterhalter Les « événements d’Algérie » d’avant l’indépendance en 1962 ont fait l’objet en France de lois d’amnistie, que ce soient pour les nombreuses maisons brûlées dans les Mechtas, les viols, les tortures, les exécutions sommaires, les populations déplacées. Les putschistes de l’OAS ont même été réintégrés dans leurs grades. M. Winterhalter, choqué par le comportement atroce de la France coloniale et de son armée sur place, a eu le courage et pris les risques d’aider ceux qui se battaient pour l’indépendance. Son témoignage fait partie de l’Histoire. Cette guerre est finie depuis 50 ans. Qu’un général et que des anciens combattants demandent en 2012 aux autorités de retirer la carte d’ancien combattant à Roger Winterhalter « ayant trahi son pays », sans se demander qui a « trahi » la déclaration universelle des droits de l’Homme de 1948, n’est pas recevable. Aujourd’hui il est utile pour tous, en France comme en Algérie, de pouvoir regarder bien en face les diverses facettes de cette Histoire. Défendre les droits de l’Homme et le Droit International est toujours d’actualité. Aussi les soussignés s’indignent des propos et de la demande du Général Pormente de retirer la carte d’ancien combattant à M. Roger Winterhalter. Cette demande n’est pas recevable. La guerre est finie !



Commentaires