Communiqué UJFP : UN PROJET DE LOI LIBERTICIDE

mercredi 10 avril 2013
popularité : 2%

JPEG - 7 ko Communiqué UJFP : UN PROJET DE LOI LIBERTICIDE

mercredi 10 avril 2013

L’UJFP, comme nombre d’associations et citoyens de ce pays, est révoltée : à l’heure où les actes islamophobes ne cessent d’augmenter, où des mères continuent d’être interdites de sorties scolaires sous les yeux de leurs enfants, car elles portent un foulard, et où une lycéenne de Villiers-sur-Marne est isolée de ses camarades et menacée d’expulsion pour port d’un bandeau frontal jugé trop large et d’une jupe jugée trop longue, le Président de la République choisit de s’inscrire dans un projet de loi sur la laïcité visant rien de moins que la modification des dispositions de la loi de 1905.

Cette position se situe dans la droite ligne d’une politique d’Etat discriminatoire et raciste à l’égard de nos concitoyen-nes musulman-es, dans la poursuite de la politique du gouvernement de droite de Nicolas Sarkozy et de celle revendiquée par l’extrême droite. Cet ostracisme d’Etat, qui vise de manière obsessionnelle les femmes, et les femmes musulmanes, sur leur tenue vestimentaire, est non seulement raciste, mais aussi sexiste. Contrôler le corps des femmes et leurs vêtements est l’apanage des sociétés les plus réactionnaires et patriarcales. Sous entendre que ces femmes seraient un danger pour « nos » enfants relève de l’ignoble.

Monsieur Zemmour, l’apôtre de l’assimilation à la française, indiquait clairement, sur le plateau de l’émission télévisée « Ce soir ou jamais » du 5 avril dernier, à la chercheuse sociologue française Nacira Guenif : « La France n’a pas envie de changer… ce n’est pas à vous de dire que la France a envie de changer… c’est l’histoire de France, c’est les traditions françaises, on s’installe dans un pays, on respecte ses traditions. »

Pour les tenants d’une nouvelle loi, il n’y a pas d’espace neutre, mais un espace à contrôler, dans lequel on veut imposer une vision étroite et réactionnaire de la France. L’émancipation ainsi imposée aux femmes musulmanes qui souhaitent porter un foulard consisterait à les exclure de tous les espaces publics - école, travail, rue… - et à les enfermer chez elles.

L’UJFP soutient le droit de chaque femme et de chaque être humain à exprimer librement ses convictions, ses revendications, à s’habiller comme il l’entend. C’est ce que garantit la loi de 1905 aux citoyen-nes de ce pays.

L’UJFP appelle à signer massivement la pétition « Contre une loi stigmatisante / Pour une commission sur l’islamophobie ».
http://www.change.org/fr/p%C3%A9tit...

Bureau national de l’UJFP, le 9 avril 2013



Commentaires