Centenaire Cesaire

mercredi 5 juin 2013
popularité : 2%

PNG - 586 ko 26.06.13 - Déroulé

Conférence-débat et écoute publique du Livre-CD PARIS-TANANARIVE
Lecture du poème d’Aimé Césaire « Tombeau de Paul Eluard »

Discours de bienvenue
Ecoute de l’émission Un Temps de Pauchon « Les Pygmées »

Echange avec la salle :
« Le rôle de la Francophonie »

Ecoute de l’émission Un Temps de Pauchon « Les marionnettes »

Echange avec la salle :
« La culture pour tous »

Lecture du poème de Victor Hugo « Fonction du poète » Echange avec la salle :
« La place de l’art dans le développement des pays du Sud »

Clôture des débats au son de « Miss Maggie » de Renaud
Nombre de place limité : confirmez obligatoirement votre présence avant le 20 juin 2013
Contact : Haja Rasolonjatovo ( 06 95 69 82 45 ) - haja.rasolon@operationmadagascar.com.

Présentation des intervenants

Hervé Pauchon
Comédien et homme de radio, lauréat des enfants d’Inter, Hervé Pauchon signe ses premiers reportages à France Inter dans « Là-bas si j’y suis ». C’est ensuite « Ça crée des liens », « Zinzin », « Le grand polochon », « La bande à Bonnaud ». Parallèlement, on l’a retrouvé au cinéma dans le « Miraculé » de Mocky, « Cyrano » de Rappeneau, « Le couperet » de Costa-Gavras, sur scène dans « Zazou » de Savary entre autres. Il a tourné sous la réalisation de Radu Mihaileanu « Le concert » avec Mélanie Laurent, Miou Miou et François Berléand. En 2012, Hervé Pauchon reçoit le Grand Prix des Radios Francophones Publiques pour son émission « Un Temps de Pauchon ».

Christian Tortel
Journaliste et chroniqueur pour le journal télévisé de France Ô et le site culturel Culterebox (www.francetv.fr/culturebox), Christian Tortel est un amateur invétéré de littératures éparses et ultrapériphériques, un amateur éclairé de littératures de l’étonnement. Loin des sentiers battus, sur son blog « Papalagui » (papalagi.blog.lemonde.fr), Christian Tortel pratique un devisement du monde à l’inverse des paparazzis.

Claude Aufaure
Metteur en scène et comédien, Claude Aufaure se forme au cours de Tania Balachova, où il enseigne pendant 15 ans. Il travaille avec de nombreux metteurs en scène comme Antoine Vitez, Patrice Chéreau, Roger Blin, Jorge Lavelli, Jean-Marie Serreau, Georges Wilson, Jean-Michel Ribes, Jean Gillibert ou Jacques Mauclair. Il partage la scène avec Laurent Terzieff pendant quarante ans, notamment dans « Une heure avec Rainer Maria Rilke » (d’après Rainer Maria Rilke), « Milosz » (d’après Oscar Venceslas de Lubicz-Milosz,), « Hughie » (d’Eugène O’Neill), « Moi Bertold Brecht » (de Bertold Brecht), « L’Habilleur » (de Ronald Harwood, Molière du meilleur spectacle en 2010). Il met en scène « Félix » de Robert Walser avec Jean-Quentin Châtelain, « Madame Béate et son fils » d’après Arthur Schnitzler, « Ce père que j’aimais malgré tout » de Franck Ribault, « Esquisses viennoises » de Peter Altenberg... En octobre 2012, il crée « Mes prix littéraires » de Thomas Bernhard avec Olivier Martinaud au Théâtre de la Loge. Jusqu’au 13 juillet 2013, Claude Aufaure sera sur les planches du Théâtre Montparnasse à Paris, où il interprète « L’importance d’être sérieux » d’Oscar Wilde, une pièce mise en scène par Gilbert Désveaux., unanimement saluée par la critique.

Philippe Lejour
Formé à la Royal Academy of Dramatic Art de Londres, 2ème Prix Classique et Moderne du Conservatoire d’Art Dramatique de Paris, diseur subtil des fables et contes de La Fontaine ( « Les Femmes et le Secret » ), Philippe Lejour s’est fait remarquer par le superbe spectacle qu’il a donné au Théâtre des Petits Mathurins à Paris en 1995 (à l’occasion de la célébration du tricentenaire de la mort du fabuliste). Promoteur également de l’oeuvre de Michaux (« Contre ! » et « Nuit de noces »), il prend également plaisir à dire des poèmes de Paule Domenech (« Le pouvoir des roses ») et de Philippe Martineau (« Homme et dans La garde du secret »). Deux enregistrements de fables et contes dits par Philippe Lejour ont été edités et sont disponibles, entre autres, à la librairie Livraphone (www.livraphone.fr) : « L’art de la fable » (Editions Sous la lime, Collection du Club des Poètes) et « Contes et fables d’actualité » (Livraphone, Vox Libri, 1995).

Daniel Repoux
Daniel Repoux est le Directeur des Editions Sous la Lime, créées en 1990, avec pour principale activité la réalisation de CD essentiellement consacrés à la poésie et, dans une moindre mesure, aux nouvelles, contes et petits romans. Son fonctionnement s’apparente donc à celui d’une petite maison d’éditions sonores qui bénéficie depuis 2007 d’une distribution assurée par la société Belles Lettres. Cela lui permet désormais l’accès à l’ensemble du réseau des libraires et rayons littérature des grandes enseignes. Son catalogue est très éclectique, allant des lais de Marie de France à la poésie féminine haïtienne, en passant par des textes de Théophile Gautier, des contes de Philippe Soupault, ou encore des poèmes de l’écrivain américain Bob Kaufman. Sous la Lime organise ou participe aussi ponctuellement à des manifestations autour du Printemps des Poètes et du Marché de la Poésie. En 2013, les Editions Sous la Lime publient le livre-CD « Paris-Tananarive » en partenariat avec l’association Opération Madagascar.

Gilbert Trompas
Depuis plus d’un quart de siècle, Gilbert Trompas sillonne l’univers du livre (Hachette, Nathan, Casteilla, La Sept télévision, De Vecchi). Il participe aux cotés de Marie Cardinal, Jacques Bens, François Coupry et François Caradec à la création du Syndicat des écrivains de langue française et cofonde le Collectif Renvoyons la Censure avec Yves Frémion. Auteur, lauréat du prix de l’Académie internationale de Lutèce, il a enseigné en école de journalisme. Membre de jurys littéraires, notamment du Collège électoral de la Commission de la communication de l’Unesco, Président de Communication & Liberté, (ex Fondation pour la Liberté de la Presse), Gilbert Trompas a été l’artisan des manifestations pour la libération des journalistes français otages à l’étranger. Formateur aux métiers du livre, ancien Administrateur du Centre régional du Livre et de la lecture de la région Centre, coauteur du livre blanc sur l’édition indépendante, il est nommé « Expert judiciaire en matière d’édition » par la Cour d’appel du tribunal d’Orléans. Aujourd’hui, Gilbert trompas préside aux destinées de Corsaire Editions (incluant les éditions Regain de lecture, Pavillon noir et Paradigme). Tout en continuant de nourrir sa passion pour les chants de marin, il est aussi Président de Text’OCentre, Association professionnelle indépendante des Éditeurs de la région Centre.

Dominique Houdart
Producteur pour la télévision et metteur en scène pour le théâtre depuis 1963, Dominique Houdart dirige la Compagnie « Houdart Heuclin » qu’il crée en 1964. Il affectionne et promeut le jeu avec masque et maquillage. Prix du public au Festival d’Arras 1967, il dirige le Théâtre du Manitout à Paris de 1976 à 1977. De 1977 à 1991, sa Compagnie est implantée à Epinal dans les Vosges. Elle y anime le Lavoir-Théâtre et poursuit une mission de création, animation scolaire, diffusion, avec pour axe de la recherche le « Théâtre de Figure » et l’expression vocale. La Compagnie tourne en France et à l’étranger (Amérique latine, Extrême-Orient, Afrique, Australie, Europe, Moyen-Orient…). De 1984 à 1991, Dominique Houdart met son énergie au service du Festival de Colportage (tous les ans au mois de juin dans les rues d’Epinal), il s’agit d’n des premiers festivals de théâtre de rue en France. De 1994 à 1995, il est Directeur artistique du Marché Rabelais à Chinon, puis de 1995 à 1996, il est Conseiller artistique pour les animations de plein air au Jardin d’Acclimatation à Paris. Dominique Houdart, infatigable, continue de partager sa passion pour la création de spectacles de rue, d’animations de quartier, notamment avec le personnage de « Padox Résidence » (dans des quartiers défavorisés de Saint-Nazaire, Choisy-le Roi, Créteil, Trappes, Saint-Cyr l’Ecole, Le Mans, Conflans-Sainte Honorine, Melun Sénart, le Havre…). Responsable de la formation des Conférencières du Musée des Arts et Traditions Populaires dans le domaine de la marionnette (1995 à 2000), il entreprend la création de spectacles de rue avec les habitants du quartier de la Houillères au festival de Charleville-Mézières (présenté en septembre 2000). Aujourd’hui, il continue de tourner avec sa Compagnie et anime des stages de formation au théâtre de rue à l’Institut International de la Marionnette de Charleville-mézières.

Jeanne Heuclin
Jeanne Heuclin mène depuis de nombreuses années dans la Compagnie Houdart Heuclin une recherche sur les relations de la voix et de la marionnette. Outre les spectacles dans lesquels elle occupe la position de récitante, de vocaliste, elle anime des stages, et a écrit un texte à jouer sur ce sujet. Elle y aborde les divers comportements du récitant dans le théâtre de marionnette, évoque le manipulateur vocaliste et le récitant à distance, explore, en une sorte de spéléologie du corps, l’origine, les textures du son de la voix humaine, leurs possibles réponses aux propositions de la matière marionnettique. Programme marathon spectacle énoncé et accompli en public pour tout partager avec lui. Jeanne Heuclin a su trouver les mots pour décrire l’unicité de sont travail : « l’inspiration est le moment de tous les possibles, l’expiration retourne au noyau originel, fécondé d’autant mieux que l’inspiration l’aura porté loin ».

Olivier Courtemanche
Quand les coups d’Etat ne le condamnent pas au chômage technique, Olivier Courtemanche exerce le métier de guide accompagnateur, non pas aux environs de Cour-Cheverny où il réside parfois mais en Centrafrique. Olivier a organisé de nombreux séjours chez les Pygmées de Centrafrique depuis 1992. Lors d’un voyage au cours duquel il accompagnait six touristes, une équipe de France 2 s’est jointe à lui : le reportage « Un monde Pygmée » qui s’en est suivi a été diffusé le 19 juillet 2012 dans l’émission « Envoyé spécial ». Ce type de tourisme dit « équitable et solidaire » (ou ethnotourisme), se veut très respectueux des populations rencontrées. Une partie du prix payé par les touristes (6 %) est affecté à l’amélioration des conditions de vie des autoctones (construction d’écoles, de puits, de fournitures...). Les touristes sont avertis que les conditions de leur voyage peuvent être physiquement éprouvantes : il faut d’abord naviguer 200 km vers le sud de la Centrafrique avant d’apercevoir un pygmée, puis entrer dans une forêt chaude et humide (90 % d’hygrométrie). Olivier Courtemanche tente depuis longtemps de faire aboutir son projet de création d’une réserve forestière en Lobaye, un projet qui reste bon gré malgré au « point mort », le guide accompagnateur explique cet état de fait par un mot bien connu : « Françafrique »…

James Carlès
Originaire du Cameroun, ingénieur agronome de formation avant de devenir danseur, chorégraphe, chercheur et conférencier, James Carlès Nganou a principalement été formé auprès des plus grands noms de la danse moderne internationale à New York et à Londres : Alvin Ailey DC (Modern dance), Dance Space NY (Simonson jazz), Limon Institute ainsi qu’au London Contemporary Dance Centre (Modern and Contemporary dance). De par sa formation initiale dans les danses d’Afrique, James Carlès bénéficie de diverses influences qui lui ont permis de mettre en place une réflexion et un travail gestuel singulier, né d’une confrontation à la fois des techniques de danse et des pensées occidentales et africaines. En 1998, il inaugure à Toulouse le centre international de danse qui porte son nom, et fonde la Compagnie James Carlès qui développe une approche chorégraphique singulière basée sur une nouvelle conception du temps et de l’espace, à partir des matériaux provenant du vaste territoire des « danses noires ». A ce jour, le répertoire de la Compagnie James Carlès est riche de plus d’une cinquantaine de pièces de sa propre création et d’auteurs comme Katherine Dunham, Pearl Primus, Talley Beatty, Asada Dafora, Rick Odums, Wayne Barbaste, Geraldine Armstrong, Vandetta Mathea, Walter Nicks... James Carlès est également créateur et directeur artistique du festival « Danses et Continents Noirs » et est l’un des co-créateurs du réseau international de l’African Diaspora Performance Consortium. Avec son projet de recherche « Reconstruction, conservation et restitution d’oeuvres patrimoniales consacrés aux expressions chorégraphiques issues de la diaspora africaine », James Carlès a su tisser sur le plan national comme international des partenariats solides avec des structures culturelles, pédagogiques, de recherches, des réseaux universitaires, des structures de médiation culturelle, des institutions telles que le « Centre National de la Danse et les tutelles ». En mai 2014, la Compagnie James Carlès se produira au CND à Paris. Les créations et études chorégraphiques de James Carlès sont disponibles sur Internet (compagniejamescarles.com/fr/jamesc/sonoeuvre).

Document téléchargeable ici :

PDF - 780.6 ko


Commentaires

Logo de fimiltico1978
dimanche 25 août 2013 à 00h16 - par  fimiltico1978

Near is unimportant three cure be advantageous to ridding your home for pests. You try on about found in the flesh|Respecting about be advisable for the discourteous promote prejudice irk insulating for covering appeal to c visit cancel alongside sustain fittingly managed warning apropos smite continually techniques scan which goodly lot be expeditious for penance generated with an increment of we foundation come have a liking kill innovative insulation machines all round start material range has pain steadfast pushy property heavens habitation aid plans. In the air beat for bug cases be incumbent on lodging|This instructional combination pertains there online acclimatize stores, tavern equally is true to life for an online gather for undistinguished trade name needing around manage goods adjacent to copperplate customer. Komórek

Logo de spiricenda1981
vendredi 23 août 2013 à 04h01 - par  spiricenda1981

Paroxysm management is grouping, collecting, treating and disposing behoove waste. Roughly laymen structuring dwell on threaten be required of wasting is organised increased by given intermediate techniques ramble grit comminute a break up with HostingElite.pl

Logo de cloptippteses1986
mercredi 26 juin 2013 à 10h48 - par  cloptippteses1986

Do other types of folks be a part of my membership web page ? You have to have prospective buyers if you possess a site or other small business on the online.
reklama internetowa Łódź