RODRIGO MELINAO, JEUNE MILITANT MAPUCHE ASSASSINÉ LE 6 AOÜT, AU CHILI

mercredi 14 août 2013
popularité : 2%

JPEG - 656.1 ko RODRIGO MELINAO, JEUNE MILITANT MAPUCHE ASSASSINÉ LE 6 AOÜT, AU CHILI Peu de semaines après la visite au Chili de M. Ben Emmerson, Rapporteur Spécial auprès des Nationa Unies sur lapromotion et la protection des droits de l’homme et les libertés fondamentales, Rodrigo Elicer Melinao membre de la Communauté Rayen Mapu, a été assassiné, mardi 6 août, sur sa terre dans la commune d’Ercilla. Il est la neuvième victime de la violence de l’État chilien.

Depuis des années, Rodrigo Melinao Lican est persécuté par l’État chilien de même que d’autres jeunes Mapuche qui,en raison de l’occupation de terres qui leur ont été usurpées souffrent avec leurs familles de raids policiers constants, devexations, de montages policiers, de détentions illégales et de situations de clandestinité. C’est à partir du gouvernement du Président Ricardo Lagos puis de celui de la Présidente Michelle Bachelet que la loiantiterroriste de A. Pinochet a été appliquée dans les procès intentés aux membres de communautés en résistance àl’occupation de leurs terres et que leur territoire a été peu à peu militarisé. Durant ces deux gouvernements « démocrates » ont été assassinés :

Jorge Antonio Suarez Marihuan et Edmundo Alex

Lemun Saavedra (2002),

Julio Alberto Huentecura Llancaleo (2004),

Xenon Alfonso Diaz Necul (2005),

Juan Lorenzo

Collihuin Catril (2006),

Jhonny Cariqueo Yañez et Matias Catrileo (2008),

Jaime Facundo Mendoza Collio (2009),

Toutes ces persones étant liées à la défense des terres et des droits du peuple mapuche.

Ce nouveau crime commis à l’encontre d’un Mapuche, sous un gouvernement de droite, signifie que « gauche » et droite chiliennes ont les mêmes intérêts à protéger. En effet, en réalisant des occupations productives de leurs terres expropriées les Mapuche constituent une menace pour la grande industrie forestière dans laquelle une partie de la classe politique a ses propre intérêts.

Il faut rappeler que, depuis 2 ans, le Président Sébastien Piñera s’est fortement mobilisé à imposer avant la fin de son mandat, la prolongation – pour 20 années de plus – du Décret-Loi 701 Fomento Forestal (Développement forestier) imposé par la junte militaire de Pinochet en 1974.

Malgré de nombreuses manifestations, démarches et lettres de protestation d’une demi-centaine d’organisations sociales, syndicales, environnementales, universitaires, d’ingénieurs forestiers, de communication radiales, de communautés rurales et de peuples originaires – toutes ignorées des grands médias officiels – le projet de prolongation du décret-loi a été approuvé, cette année, par la majorité des députés et des sénateurs. Maintenant le peuple mapuche se trouve face à un nouvel assaut d’expulsion et de dégradation de ses terres et de son environnement. L’extension pour 20 années de plus du décret forestier 701 offre une plateforme légale à l’enrichissement des entreprises forestières qui, depuis son instauration sous la dictature en 1974, ont exproprié de vastes étendues du territoire mapuche, éliminant les forêts d’arbres natifs, érodant le sol, asséchant les nappes d’eau souterraines et différentes sources d’eau.

Malgré ces neuf assassinats de militants mapuche restés impunis, la répression et les traumatismes que subissent leurs familles et leurs enfants, la lutte pour la récupération de leurs terres continue et continuera.

Nous manifestons notre entière solidarité à la famille de Rodrigo Melinao Lican, à la communauté Rayen Mapu, à

toutes les communautés du lof Chenquenco et au Peuple Nation Mapuche en général. Nous terminons cette déclaration

en exigeant du gouvernement chilien :

DE METTRE FIN À LA MILITARISATION DANS LE TERRITOIRE MAPUCHE ET À L’APPLICATION DE LA LOI ANTITERRORISTE

DE LIBÉRER LES PRISONNIERS POLITIQUES MAPUCHE

DE METTRE FIN AUX MONTAGES POLICIERS, AUX PERSÉCUTIONS ET AUX RAIDS MILITARO-POLICIERS

AU SEIN DES COMMUNAUTÉS MAPUCHE

DE RESPECTER DANS SON INTÉGRALITÉ LA CONVENTION 169 DE L’OIT SIGNÉE PAR L’ÉTAT CHILIEN.

Tierra y Liberta para Arauco

10 août 2013

libertadarauco@gmail.com

http://mapuexpress.net/

http://collectif.mapuche.over-blog.com/



Documents joints

HTML - 276.5 ko
HTML - 276.5 ko

Commentaires

Logo de Meuble de sécurité
mercredi 25 septembre 2013 à 18h07 - par  Meuble de sécurité

Il est vrai que le colonialisme a laissé des traces indélébiles

Maintenant, pour la sécurité on est obligé de s’équiper d’un coffre fort classe 1 par peur des cambriolages
Même dans les chambres d’hôtels, on trouve des coffres forts de type coffre-fort hôtel .
Un coffre-fort reste plus résistant qu’une armoire forte et les chasseurs ont obligation de s’équiper d’un coffre-fort pour armes

Logo de Albert
dimanche 22 septembre 2013 à 18h26 - par  Albert

Il est vrai que les notions essentielles de sécurité sont actuellement assez bafouées dans les diverses politiques des gouvernements respectifs.
La solution de sécurité principale pour le stockage des documents classés consistait en une grosse Armoire Forte sécurisée et Coffre fort hôtel pour les objets sans grande valeur