Entre Oradour-sur-Glane et les villages algériens rasés au napalm pendant la guerre d’Algérie.

mercredi 4 septembre 2013
popularité : 2%

On ne peut que se réjouir de cette reconnaissance officielle de l’état allemand de sa responsabilité dans le massacre odieux perpétré à Oradour sur Glane le 10 juin 1944. Cette démarche hautement symbolique est à saluer comme il se doit : une reconnaissance et une condamnation de ce crime. Ce geste rend honneur à l’Allemagne.

Mais en parallèle, ou en opposition, comment un président français peut-il s’associer à cette cérémonie, sans état d’âme. Pendant la Guerre d’Algérie, ce sont des centaines de villages qui ont été rasés au napalm. En 2004 lors d’un voyage à Khenchéla j’ai eu l’occasion de visiter les ruines de l’un ces villages de 800 habitants qui ont tous été brûlés vif dans leurs mechtas en novembre 1954. Quelle horreur !!!

Oui, il serait temps que la France, 60 ans après reconnaisse enfin et condamne tous ces crimes commis en son nom dans cette période. La leçon de morale, avec la condamnation du Président Hollande des crimes commis par les armes chimiques en Syrie aurait une autre portée.



Commentaires

Logo de mark
mercredi 23 octobre 2013 à 05h19 - par  mark