La Pacification/Lyon

samedi 12 octobre 2013
popularité : 2%

GIF - 5.1 ko Librairie TERRE DES LIVRES 86, rue de Marseille 69007 Lyon

Samedi 19 octobre, 15 h
Rencontre-débat avec Nils ANDERSSON, éditeur de l’ouvrage La pacification. Livre noir de six années de guerre en Algérie de Hafid KERAMANE 
Première édition en 1961. Réédité par Les petits matins en 2013.

En 1957, Nils Andersson fonde à Lausanne La Cité Éditeur où il publie des ouvrages sur la guerre d’indépendance algérienne censurés et interdits en France et organise leur diffusion clandestine. Il a ainsi réédité en 1958 La Question d’Henri Alleg, augmenté d’un texte de Jean-Paul Sartre, « Une victoire », et en 1959 La Gangrène, le récit des torturés algériens, tous deux publiés à l’origine aux éditions de Minuit. 
En 1961, il publie, en étroite collaboration avec la Fédération de France du Front de Libération nationale, La Pacification d’Hafid Keramane, un des dirigeants de celle-ci. Ce livre, auquel a contribué l’écrivain Kateb Yacine, recueille toute la documentation accumulée lors du conflit sur l’horreur de la répression. Le livre, aussi interdit et saisi en France, souligne les horreurs commises dans les commissariats et les prisons, au Fort de Montluc ou encore Quai Vauban à Lyon. Lors des années 1980, il fut utilisé dans la mise en cause judiciaire des faits de torture reprochés à Jean-Marie Le Pen.
Nils Andersson est solidaire des militants algériens, des réseaux de « porteurs de valises », des réfractaires et des déserteurs français. En 1961, arrêté à Lyon en compagnie de l’abbé Robert Davezies (condamné à trois ans de prison pour son soutien actif au FLN), Nils Andersson est expulsé et interdit de séjour en France.
La réédition du livre d’Hafid Keramane est l’occasion de rappeler et de débattre de la guerre d’Algérie, des conditions du conflit et de la répression politique et militaire en Algérie, mais aussi en France dans ce qui fut l’un des affrontements majeurs de la décolonisation.

Nils ANDERSSON est notamment membre du conseil scientifique d’ATTAC et de l’association Sortir du colonialisme.
 Rencontre animée par Julien HAGE



Commentaires