Fiche de la conférence du 4 février 2014

samedi 15 février 2014
popularité : 2%

Fiche de la conférence du 4 février 2014

Le titre de la conférence est : pour la France coloniale, "l’indépendance est la ligne rouge à ne pas franchir…" : pourquoi ? Comment ? Les intervenants et les participants se sont attachés à comprendre les origines du colonialisme français, sa continuité à travers les mécanismes de la Françafrique et de son maintien dans les « petits DOM/TOM » (selon l’appellation du général De Gaulle). L’objectif est de mettre en évidence les raisons fondamentales du colonialisme français dans ses différentes phases. Raisons qui sont de l’ordre du maintien de l’empire colonial, de « la grandeur de la France dans le monde », de son « rang de deuxième puissance maritime dans le monde » [grâce à sa présence dans les 3 océans (selon le slogan « la France, pays où le soleil ne se couche jamais »)… La projection du film « La Françafrique : raison d’état » a permis aux participants de comprendre, en particulier • les raisons avérées du colonialisme économique français en Afrique, après les indépendances juridiques : besoin d’assurer l’indépendance énergétique, à la sortie de la guerre d’Algérie, en exploitant le pétrole africain (au Gabon, au Niger, au Congo, …etc.) • les mécanismes du colonialisme politique ayant consisté, grâce au réseau Foccart (mis en place par De Gaulle et utilisé intensivement par ses successeurs), à imposer des dictateurs à la solde du colonisateur … comme moyen de s’assurer la main basse sur les ressources minières des pays concernés. C’est bien le cas des dictateurs Omar Bongo au Gabon (40 ans de règne), Sassou Nguésso au Congo-Brazzaville (depuis 1979). L’on peut compléter cette liste avec les autres dictateurs Idriss Déby au Tchad (depuis 1990), Blaise Compaoré au Burkina Faso (depuis 1987), … Ceux - là mêmes a qui été déroulé le tapis rouge à l’Elysée, en décembre 2013, au « sommet de l’Elysée sur la paix et la sécurité en Afrique » ! • Le degré de cynisme et de cruauté de ces hommes et femmes de l’ombre (des « services spéciaux ») qui sévissent dans la Françafrique mais aussi dans les DOM/TOM. Les échanges entre les participants ont convergé sur l’idée que l’état colonial opère dans la continuité. Etat colonial porté tantôt par un régime de droite (sous De Gaulle, Giscard, Chirac ou Sarkozy ) et tantôt par un régime de gauche (Mitterrand ou Hollande). Ces échanges ont permis de questionner certains aspects de ce colonialisme, qui ne sont pas abordés dans le film, et relevant de la dimension coloniale dans l’outre-mer. Et de constater qu’après la guerre d’Algérie, l’outre-mer a permis le transfert des essais nucléaires en Polynésie (Océan Pacifique), des essais spatiaux en Guyane (Océan Atlantique), et des centres d’écoute d’envergure à Mayotte (Océan indien) … Ils ont permis aussi d’échanger sur les méthodes et moyens de l’occupation coloniale appliqués à l’outre-mer (Comores/Mayotte, Nouvelle Calédonie …) et de poser moult questions qui seront traitées plus amplement lors des prochaines conférences :

• La conférence du 11 février aura pour objectif d’apporter des éclairages sur les méthodes, les manœuvres du colonialisme français tels qu’appliqués dans les différentes zones géographiques ; • La conférence du 18 février aura pour objectif d’analyser les luttes de libération d’hier et d’aujourd’hui, dans les différentes zones géographiques.

La qualité de ces conférences dépend de la participation des militants anticoloniaux, merci de prendre part et de faire connaître.

La coordination du cycle des conférences anticoloniales de février 2014 (Centre de la Dionyversité)



Commentaires

Logo de gabi
vendredi 21 février 2014 à 11h42 - par  gabi

La France coloniale, on en parle souvent !

Le colonialisme français est vraiment différent des autres formes de colonisation exercé par les autres pays. C’est difficile à expliquer mais tout ce qu’on constate, c’est que les pays qui ont été colonisés par la France ne s’en sort jamais de fond de la cave. tens gerät vous en dira plus.

Logo de danouard
jeudi 20 février 2014 à 12h35 - par  danouard

On se demande pourquoi l’indépendance n’est pas une ligne à franchir. La France coloniale, on entend ces mot partout dans les pays francophones. Est-ce une coïncidence ou bien c’est la vérité. Tous les pays ex-colonie de la France qui se tente de submerge de la pauvreté retombe tout d’un coup. tens vous en dira plus à ce sujet.