Contre l’occupation illégale de l’île comorienne de Mayotte

Par le CAAC (Collectif des Associations et Amis des Comores)
lundi 15 janvier 2007
par  Dou
popularité : 4%

Les îles Comores ont accédé à l’indépendance, après 135 ans de colonisation par la France. Depuis cette période, ce petit archipel (de moins de 800 000 habitants sur une superficie de moins de 2300 km2), endure d’énormes souffrances suite aux manœuvres de déstabilisation de la part l’ancienne puissance administrante : la France.

Les comoriens ont voté à 94 % pour l’indépendance. Mais la France, par un tripatouillage électoral, sort un décret reconnaissant l’indépendance seulement à 3 îles (Grande Comore/Ngazidja, Anjouan/Ndzuani et Mohéli/Mwali). Cet acte indigne a provoqué la proclamation unilatérale de l’indépendance des Comores le 6 juillet 1975, dans ses frontières héritées de la colonisation. Cette indépendance est reconnue par toutes les organisations internationales : l’Union Africaine (UA ex OUA), la Ligue Arabe et les Nations Unies qui ont admis les Comores en leur sein selon la résolution 3385 (XXX) du 12 Novembre 1975. Et pourtant les Comores restent amputées de Mayotte/Maoré et l’état français met tout en marche vers la départementalisation de Mayotte, programmée pour 2010 !

A Mayotte, la France a instauré, en 1994, contre le droit international, le tristement célèbre « visa Balladur » qui a provoqué plus de 4500 morts entre le bras de mer qui sépare Anjouan de Mayotte. Cette hécatombe prendra de l’ampleur, tant que les contrôles de police institués par les autorités françaises continueront à empêcher la libre circulation des comoriens dans leurs îles, et que l’énorme différence de développement économique entre Mayotte et les autres entités de la région, sera maintenue artificiellement par la France néocolonialiste.

A Mayotte, la France s’est dotée depuis 2001, d’une base d’écoute "satellitaire", en violation de la vie privée des citoyens et de la souveraineté des états d’AFRIQUE, du MOYEN ORIENT, de l’ASIE.

A Mayotte, la chasse à l’homme est pratiquée par des policiers et des gendarmes, sur les comoriens des 3 autres îles (qualifiés de « clandestins chez eux »), dans des conditions humiliantes et indignes. A tel point que l’île de Mayotte est aujourd’hui qualifiée de « zone de non - droit » !

Depuis 31 ans, la France organise à partir de Mayotte, des manœuvres de déstabilisation du jeune état Comorien : Mayotte servant de base arrière à des militaires français qui organise officiellement le séparatisme d’Anjouan ; Mayotte d’où se préparent des coups d’états répétitifs par mercenaires interposés (25 coups d’état ou tentatives de coups d’état), des assassinats de 4 présidents comoriens et l’exil forcé d’un chef d’état en exercice.

Depuis 31 ans, associations de la société civile, organisations anti-impérialistes et altermondialistes, partis politiques anticolonialistes, dénoncent ce jeu machiavélique d’une super-puissance sur un « confetti » de son ancien empire colonial ! Durant cette période, 24 résolutions des Nations Unies condamnent « l’occupation illégale de l’île comorienne de Mayotte », demandant à la France « d’accélérer le processus du retour de l’île comorienne dans son ensemble comorien ». Depuis 2005, à contre courant du gouvernement sortant, les parlementaires de l’Union des Comores votent des résolutions qui sont de nature à préparer les uns et les autres au retour de Mayotte dans le giron comorien. En tant qu’organisations et personnalités signataires de cet appel, nous nous appuyons sur le droit international et la constitution des Comores qui reconnaissent Mayotte comme partie intégrante des Comores. En conséquence, nous demandons :

* au gouvernement français, de procéder sans tarder à la suppression pure et simple de ce visa criminel qui a déjà coûté trop de morts aux comoriens ; * au premier magistrat des Comores, de procéder sans tarder à la réinscription de la question de l’île comorienne de Mayotte à l’Assemblée Générale des Nations Unies ; * aux institutions internationales, aux associations, aux organisations et personnalités amies des Comores, de maintenir leur soutien sans faille au peuple comorien, jusqu’à ce que celui-ci puisse recouvrer sa souveraineté nationale, son intégrité territoriale, sa dignité… * aux autorités françaises et comoriennes, de mettre en place, sans tarder, une feuille de route en vue du retour de Mayotte dans le giron comorien ; ceci étant un préalable à tout projet de coopération dans le respect mutuel et dans l’amitié entre les peuples.

Merci de faire connaître cette pétition et de la signer sur le site Internet



Commentaires

Logo de rithamoore
mardi 4 janvier 2011 à 12h46 - par  rithamoore

Just subscrxibed to the boxok tangex month, ready the esxient updates coxing.
tramadol online order tramadol with no presecription tramadol

Logo de flann
lundi 17 mars 2008 à 12h25 - par  flann

a voir vos reation sur cet article vs explosé de joi q les maoré soit dison en perdission escuse vs vs nourrisé des evenement qui se pass a mayotte alors de l autre coté rien ne va pour certain j vé les decevoir car ojaurdui les maorais on etudie on des diplopme é qi sont bien o service du developpement de l ile qd t a vos cadre comorien espliqé moi prqoi alé t ils chercher du travail a mayotte alors q c en frence q ils en fé ler etude e ses enfrence qu il sont venu cherché du travail c né tou o moins la realité la vie des individu de second zone discrimination é les voila o chomage formacé ; mes pr eux ils reste une chance tenté par mayotte qi n a nullment besoin d eux donc ils feront mieux de voir ailleur,moi j vs conseille de retourné o comore car comme dizé certain oné tous de chomeur a mayotte alors gardé vos chomeur comorien com 1 rien

Logo de KONKON
mercredi 9 janvier 2008 à 07h24 - par  KONKON

La condamnation de la France par l’ONU : c’est le seul argument des petits losers comoriens frustrés et déçus par l’indépendance mais qui n’ont pas le courage de l’avouer. "Mayotte doit retourner dans son milieu naturel". Franchement vous croyez que les 200 000 comoriens qui ont choisi à titre individuel la nationalité française et qui vivent à La Réunion et en France métropolitaine sont "dans leur milieu naturel ? "Mayotte a la même histoire, même religion, mêmes plats culinaires et mêmes us et coutumes que les autres îles des Comores". Est ce que les comoriens qui vivent en Alesace ont la même histoire, la même religion, les mêmes plats culinaires et la même histoire que les Alsaciens ou autres ?

Logo de chiconi
mercredi 19 décembre 2007 à 11h51 - par  chiconi

moi franchement qui su née a mayotte est grandi a mayotte je prefere rester et je respecte le choix des miens qui ont choisit ce qui était le mieux pour nous ...
en parlant des nations unies dit moi pourquoi ferme t il les yeux pendant que madagarcar devien une poubelle des pays developpé ??? croiyez vous vraiment que comores peut apporté mieux a mayotte que la france a fait ou c’est simplement pour nous metre dans la meme galere que vous
mayotte pays de non droit regarde unpeu les comores coruption pas d’hopital ni scolarité pour les pauvre qui malgré eux reste sous la menace des dirigeants qui pensse juste a leur ventre
si c’est a ça que resume votre autonomie nous n’en voullons pas .......................

Site web : ouvre les yeux
Logo de babynat
lundi 19 novembre 2007 à 23h55 - par  babynat

Tu fais dire n’importe quoi à tes grands parents qui ne sont pas certainement prononcés pour que la Mayotte reste française.

"Si jeunesse savait ...", elle saurait que la question d’autodetermination des Comores a été posé au peuple des Comores et non pas aux villageois de telle ou telle région du territoire comorien qui est composé de Mayotte, Anjouan, Moheli et Ngazidja.

Ah si jeunesse savait..., elle saurait que l’occupation de Mayotte une "violation de la souveraineté, de l’intégrité territoriale des Comores" est condamné à maintes reprises par les nations unies qui ont déclaré nul et non avenu "toute législation étrangèré" tendant à légitimer l’occupation française de Mayotte.

Seulement voilà il semble que jeunesse ne sait même pas que la France est membre des Nations Unies.

Pétition contre l’occupation de Mayotte :
http://wwww.sos-comores.org

Logo de MOMO
samedi 14 avril 2007 à 22h01 - par  MOMO

"SI JEUNESSE SAVAIT..." NOUS, MAHORAISES ET MAHORAIS, JEUNES ET MOINS JEUNES, NE CONSIDERONS EN AUCUN CAS LA PRESENSE DE LA FRANCE A MAYOTTE COMME UNE OCCUPATION !!! C’EST UNE REELLE CHANCE ET PERSONNE NE DIRA LE CONTRAIRE...

SAUF BIEN EVIDEMMENT NOS VOISINS LES COMORIENS. POURQUOI ? C’EST UNE LONGUE HISTOIRE ; VIEILLE D’UNE TRENTAINE D’ANNEES, MAIS RIEN D’ILLEGAL !!!

JE NE REMERCIERAI JAMAIS ASSEZ NOS GRANDS PARENTS ET TOUS CEUX QUI SE SONT PRONONCES POUR QUE MAYOTTE RESTE UNE ILE FRANCAISE. SI IL Y EN A CERTAINS QUI QUI REGRETTENT LEUR CHOIX, DE NOTRE COTE, TOUT VA POUR LE MIEUX...

ON NE VA PAS REFAIRE L’HISTOIRE !!!

MOMO, JEUNE GENDARME A L’ECOLE DE ROCHEFORT.

Site web : http://senat.fr