Les propos de Gérard Longuet sur Malek Boutih déclenchent une polémique

mercredi 10 mars 2010
par  Kamel
popularité : 4%

A la question de savoir pourquoi M. Boutih ne correspondait pas, à ses yeux, au poste, il a répondu : "Parce qu’il vaut mieux que ce soit le corps français traditionnel qui se sente responsable de l’accueil de tous nos compatriotes. Si vous voulez, les vieux Bretons et les vieux Lorrains - qui sont d’ailleurs en général Italiens ou Marocains - doivent faire l’effort sur eux-mêmes de s’ouvrir à l’extérieur". "Si vous mettez quelqu’un de symbolique, extérieur, vous risquez de rater l’opération", a insisté M. Longuet.

Le PS, par la voix de son numéro deux, Harlem Désir, s’est aussitôt dit "scandalisé" par ces propos, demandant à l’UMP de les "condamner immédiatement avec la plus grande fermeté et à M. Longuet de présenter des excuses publiques à Malek Boutih". "Ces propos sont, bien plus qu’un dérapage, une véritable théorie raciale totalement contraire à l’idée de la Nation républicaine et à l’égalité des droits entre les citoyens de toutes origines", a affirmé l’eurodéputé en estimant que de telles assertions méritaient une saisine de la Halde.

LONGUET AVOUE UNE "EXPRESSION MALADROITE"

Interrogé mercredi soir sur Europe 1, Gérard Longuet a expliqué que son "expression était peut-être raccourcie et maladroite". Il a toutefois maintenu le sens de ses propos en affirmant que "dans la symbolique, ce serait bien que la lutte contre la discrimination et en particulier contre la discrimination raciale soit appropriée par tous ceux qui se sentent pas concernés. Ceux qui se sentent protégés et qui au contraire doivent faire cet effort d’ouverture".

Le monde : http://www.lemonde.fr/politique/art...



Commentaires