Une policière, encore en fonction, dénonce le racisme de certains de ses collègues

lundi 11 octobre 2010
par  Kamel
popularité : 4%

Des sous-hommes, des sous-merdes "Pour certains policiers de la Paf, les personnes basanées, les touristes d’origine maghrébine ou africaine, c’étaient des sous-hommes en fait, c’étaient des sous-merdes. Elles sont considérées comme des sous-merdes." "Comment ils les appelaient ?" lui demande-t-on. "Ah, bougnoules, bougne, couscous. (…) Ah encore un avion de nègres…On va contrôler un avion de bougnoules." "Mais ça il le disent librement…", dit-elle. Et son livre fourmille selon France 3, d’exemples de discrimination de la part de certains des policiers qu’elle a rencontré. Une victime de ces abus témoigne : (Images : France 3) Sihem Souid a tant bien que mal essayé de dénoncer ces abus, mais sans grand succès. "La hiérarchie étouffe les problèmes parce que ca fait toujours un scandale. Ca donne une mauvaise image de la police aux frontières d’Orly", déclare-t-elle. "Ceux qui dénoncent, c’est eux qui prennent les sanctions, très souvent". Déjà mutée dans un service administratif, la policière a récolté, suite à l’annonce de la parution de son livre, une convocation devant un conseil de discipline.



Commentaires