Prix du livre anticolonial de l’année

dimanche 25 février 2007
popularité : 5%

Prix du livre anticolonial de l’année Descerné à Olivier Le Cour Grandmaison Pour son livre : « Coloniser, Exterminer »

Association Ishtar 10, rue du Cardinal Lemoine 75005 Paris Tel/Fax : 01 43 29 33 08 mail : postmaster@espace-ishtar.fr Paris, le 23 février 2007

Communiqué de presse

Dans le contexte de la Semaine Anticoloniale, organisée par un collectif de plusieurs dizaines d’organisations issues de la société civiles, l’Association Ishtar a décerné le jeudi 22 février 2007 le Prix Ishtar du Livre Anticolonial à Monsieur Olivier Le Cour Grandmaison pour son ouvrage Coloniser, Exterminer. Sur la guerre et l’Etat colonial (Paris, éd. Fayard, 2005). Ce prix a été décerné en présence de l’auteur devant une assemblée d’une cinquantaine de personnes réunies pour l’occasion à la Librairie Ishtar, située tout près de l’Institut du Monde Arabe. Monsieur Olivier Le Cour Grandmaison a exprimé son plaisir et il a dédié ce prix aux victimes des rafles et des ratonnades du 17 Octobre 1961, et à leurs descendants. Ce jour-là, une manifestation pacifique du Front de Libération Nationale Algérien était violemment réprimée, causant la mort de près de 300 personnes assassinées par les forces de l’ordre agissant sous les ordres de Maurice Papon, alors préfet de police de Paris. Olivier Le Cour Grandmaison a regretté que ce dernier, qui vient juste de décéder, n’ait jamais été poursuivi et jugé pour ses responsabilités écrasantes et avérées dans ce qui est, à ce jour, le massacre de civils le plus important perpétré en France même depuis la fin de la Seconde guerre mondiale.

Ce Prix Ishtar du Livre Anticolonial était décerné pour la première fois dans le cadre de l’inauguration de l’Hommage à la Tricontinentale. Sous ce titre, l’Association Ishtar - en collaboration avec le Centre de Documentation Internationale pour le Développement, les Libertés et la Paix (CEDIDELP), le Cercle Bolivarien, le Cercle Frantz Fanon, le Mouvement des Indigènes de la République, le Réseau Thomas Sankara, la Zone d’Ecologie Populaire, la librairie Ishtar …- organise tout au long de cette année un ensemble de manifestations culturelles et politiques pour rendre hommage au combat anticolonial des peuples d’Asie, d’Afrique, d’Amérique Latine et du monde arabe.

Cet Hommage à la Tricontinentale comprendra, outre une Exposition d’affiches anticolonialistes (des mouvements de libérations nationaux et d’associations de solidarité) et de documents historiques (livres et revues), prêtés par le Centre de Documentation Internationale pour le Développement, les Libertés et la Paix, CEDIDELP, un salon permanent du Livre anticolonial et un Cycle de conférences mensuelles : Les Jeudis anticolonialistes. Au cours de ces derniers, seront évoquées et honorées des figures emblématiques de l’anticolonialisme des années 1950-1960 et des luttes contemporaines, comme Frantz Fanon, Gamal ‘Abd el Nasser, Ho-Chih-Minh, Almicar Cabral, Patrice Lumumba, Kwane N’krumah, Che Guevara, Mohamed Boudia, Thomas Sankara Nelson Mandela, Hugo Chavez.

Mohammed Taleb est le président de l’Association Ishtar et Fouzia Lamrani, directrice de l’Espace Ishtar.



Commentaires