Non à une réintroduction du « ministère des colonies » en France.

mardi 13 mars 2007
popularité : 4%

Non à une réintroduction du « ministère des colonies » en France.

A plusieurs reprises (Toulon le 7 février, Caen le 9 mars…), Nicolas Sarkozy s’est revendiqué d’un « humanisme » hérité des pages sombres de l’Histoire de France qu’ont été les croisades, les conquêtes ou la colonisation.

Ces discours lui ont déjà valu d’être lauréat au concours du « colonialiste de l’année » élu par un Jury citoyen composé de plus de 50 associations ou organisations, lors du banquet anticolonial du 23 février dernier.

En proposant la création d’un « ministère de l’immigration et de l’identité française », Nicolas Sarkozy met aujourd’hui en cohérence ses idées colonialistes avec ses actes politiques. C’est tout simplement la réintroduction d’un « Ministère des colonies » qu’il propose pour la France. Cela rappelle étrangement le ministère des « affaires indigènes » et le ministère chargé des « affaires juives » du gouvernement de Vichy de sinistre mémoire.

Ce qui est sous-entendu ou qui risque de se produire si on continue dans cette logique est une politique consistant à faire vérifier par l’Etat et son administration que les « nouveaux français » et leurs enfants ont bien « intégré » les « valeurs françaises » avant de les faire accéder au statut de « vrai français ». On est en train de recycler les idées « d’intégration progressive dans la nation » qui ont été jadis pensées pour les colonisés algériens.

Si sans Nicolas Sarkozy, les discriminations font qu’il y a déjà différents types de Français dans les pratiques, avec lui, ce sera bientôt une réalité juridique et politique.

Ceux qui disent qu’il essaie de « flirter » avec les discours du Front National se trompent : il ne s’inspire pas de Mr Le Pen, il le surpasse. Il a trouvé une source beaucoup plus dangereuse:l’Histoire coloniale de la France (et ceci en remontant même aux croisades).

Certains affichent clairement leurs convictions colonialistes : la loi du 23 février a relancé l’offensive. Faisons que triomphent les valeurs de l’anticolonialisme qui, il ne faut pas l’oublier, ont aussi une longue histoire en France.

Associations signataires : Cran, Mrap, Indigenes de la République, UNADE, ZEP, Gennevilliers pour Tous

Personnes Signataires :

Frédéric Sarkis (anticolonial.org), François Maillard (Caen), Taugourdeau Simon (élu de l’université de caen), Monique Crinon (présidente IPAM), Charlotte Pauron, Annie stansal, Danielle Charles , Antoire Biardeau, Bernard Dreano (président Cedetim), Françoise Duthu, Michel Bourgain, maire" de l’Île-Saint-Denis, Mohammed SIK, Anne Le Strat (Conseillère de Paris, Verts), Annie Lahmer,



Commentaires

Logo de Jean noël
lundi 25 octobre 2010 à 20h41 - par  Jean noël

Bien d’accord avec votre article , ce n’est pas un cadeau qu’ils nous font !

dimanche 1er avril 2007 à 22h13

Par identité nationale Sarkozy veut dire "l"ensemble des valeurs qui sont reconnues par les français actuellement". Il est évident que les immigrés doivent accepter ces valeurs.
Il est d’autre part évident (voir le spectacle dans la rue et les films actuels) que si les musulmans trouvent naturels que leurs fils aient des relations avec des blanches ils n’admettent pas la réciproque pour leurs filles. Ce comportement est inadmissible et pourtant personne n’ose en parler !