Poster un commentaire à la suite de l'article...

mardi 3 juin 2008

COMITE DE SAUVETAGE DE L’INTEGRITE DES COMORES

Après avoir affirmé avec force l’appartenance de l’île de Mayotte à l’ensemble comorien et réitéré leur volonté de trouver une solution définitive et juste au lourd contentieux qui nous oppose depuis plus de 3O ans à l’ancienne puissance colonisatrice au sujet de l’île comorienne de MAYOTTE, le Président SAMBI et son ministre des affaires extérieures viennent piteusement de se déjuger.

En réponse à...

lundi 16 juin 2008 à 14h51

Je trouve que vous faites beaucoup d’histoires sur cette question mahoraise.
Je suis Montpellierrain ayant vecu 4ans à Mayotte et je connais parfaitement cette question mahoraise, bien qu’au départ (avant de me renseigner sur l’histoire) j’étais pour une souveraineté du peuple comorien et donc à l’union de Mayotte face au reste des Comores.
Cependant, en m’interessant à l’histoire des Comores, j’ai compris que ces îles n’ont jamais été ensemble, car, gouvernés par des sultans batailleurs, ils étaient en guerre perpetuel c’est la France qui les a réuni lors de la colonisation générale des Comores (d’où la transhumance) alors que l’île a été cédé à la France par Andriantsouly justement pour qu’elle soit protégé par les autres îles.

En effet, cette réunion des îles de l’archipel des Comores s’est faite seulement lors de la Colonisation avec Madagascar comme capital économique.

Ensuite, j’estime qu’il n’est pas normal qu’il y’ait des personnes qui proclament l’avenir d’un tiers personne à l’encontre du choix de ce dernier.
De celà, pensez vous faire ce choix à la place des premiers concernés parceque vous pensez que ceux ci ne sont pas capable d’une quelconque reflexion ?

C’est pour ces raisons que je pense qu’au lieu de jalousie et de détournement des vrais problèmes affectants les Comores aujourd’hui, les associations Comoriens feraient un role plus remarquable en aidant au developpement de leur îles.


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)