Poster un commentaire à la suite de l'article...

mercredi 17 février 2010

Rencontre/debat : Identité nationale = identité coloniale ?

Samedi 20 février 2010 Rencontre-débat/ 10h-17h Salle Jean Dame, 17 rue Léopold Bellan 75002 Paris, Métro Sentier

IDENTITE NATIONALE : IDENTITE COLONIALE ? Avec Eva Joly, Esther Benbassa, Gilles Manceron, Christine Delphy, Olivier Lecourgrandmaison, Vincent Geisser, Eric Fassin, Louis Georges Tin, Gus Massiah

En réponse à...

Logo de Cécile
samedi 20 février 2010 à 08h10 - par  Cécile

est-ce que nous aurons bientôt une carte d’identité nationale plutôt qu’une carte nationale d’identité ?
je me demande, tellement ça pédale dans la choucroute

et puis après , je ne sais pas tout mais les romains ont romanisé, donc pour romaniser imposer le latin, l’empire colonial espagnol a imposé l’espagnol, l’empire colonial français le français, l’empire britanique l’anglais
et aujourd’hui en Europe, le premier critère pour le prix du court-métrage européen c’est non pas de ceci, de cela, qui est rapport aux films mais de parler anglais, pour les masters de nos universités françaises il peut être exigé un résumé du mémoire non pas en allemand, en italien, en polonais, une langue qui soit une langue quelquonque de l’Europe, mais en anglais, uniquement en anglais, qu’en anglais
et pour le reste visiter le site de l’Europe, considérer en quelle langue, cela quoique en Europe, les anglophones ne soient qu’une minorité d’insulaires qui peuplent l’Irlande et l’Angleterre, vous êtes supposés tout comprendre , sinon c’est bien évidemment que vous êtes nul en langue, mais aussi nul en cinéma, je suppose que bien entendu nul à l’université, certainement nul au lycée, et même qui sait, pourquoi pas nul au collège , nul en primaire ....
Bref si vous comprenez pourquoi on nous gave avec un débat sur l’identité national alors que nos élites françaises s’il me semble s’en moquent, vous me tiendrez au courant...

PS avec plus Hadopi, vous pouvez toujours chercher sur google vidéo, il n’y a plus rien de rien qui vaille la peine de voir en français, autant dire vivement que l’italien, vivement que l’allemand , vivement que bientôt le français, deviennent d’abord un peu comme parlés locaux pour tout doucement évoluer vers des langues mortes, car vive les Etats Unis d’Europe


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)